La Débrouille — Maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
418 724-5067
418 724-5067

8 juillet 2019

La Débrouille adopte une nouvelle structure organisationnelle et nomme deux coordonnatrices co-gestionnaires

La Maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale La Débrouille de Rimouski a adopté, lors de son Assemblée générale annuelle, une nouvelle structure organisationnelle et un modèle de cogestion féministe, axés sur le partage du pouvoir et la solidarité entre les travailleuses.

Pendant les huit derniers mois, l’équipe d’intervenantes, accompagnées par les membres du CA et une consultante externe, a procédé à la restructuration de l’organisme afin que sa structure organisationnelle reflète davantage les valeurs féministes, la philosophie d’intervention et la mission de La Débrouille, qui vise la reprise de pouvoir des femmes. La structure qui a été finalement choisie est celle de la cogestion, qui implique un partage des pouvoirs et une circulation accrue de l’information à tous les paliers de l’organisation.

Ce renouveau coïncide avec le 35e anniversaire de l’organisme et donne un élan positif à l’équipe pour l’avenir : « Il était essentiel que notre manière de travailler, de communiquer et de prendre des décisions dans l’organisme soit cohérente avec la mission de fond de La Débrouille, et cela impliquait pour nous un plus grand partage du pouvoir entre les travailleuses, les membres du CA et les gestionnaires de la maison », explique Marie Beauchesne, nouvelle co-gestionnaire, qui a suivi de près les travaux de restructuration. L’équipe est confiante que cette nouvelle structure aura des impacts positifs sur les services aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale (VVC) de notre région : « Notre nouvelle structure place les femmes et les enfants VVC au centre de nos préoccupations, avec comme phare notre philosophie d’intervention féministe », ajoute-t-elle.

Deux coordonnatrices co-gestionnaires ont été nommées, il s’agit de Geneviève Lévesque et de Marie Beauchesne (photo jointe). Ensemble, elles se partageront l’ensemble des tâches reliées à la gestion de l’organisme. De plus, cinq comités permanents formés de travailleuses ont été créés, à travers lesquels celles-ci pourront concrètement s’impliquer dans la gestion de la maison : « Le partage du pouvoir et des responsabilités, ainsi que la valorisation du leadership de chaque femme est selon nous une voix d’avenir pour La Débrouille, expliquent les co-gestionnaires. Les défis sont nombreux et le fait d’être deux gestionnaires nous permet également une plus grande polyvalence, plus de robustesse et d’agilité pour nous adapter aux situations complexes qui sont notre réalité quotidienne ».

Les deux co-gestionnaires sont en fonction depuis le 1er juillet 2019 et la nouvelle structure organisationnelle sera mise en place graduellement au cours de la prochaine année.