La Débrouille — Maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
418 724-5067
418 724-5067

Les conséquences de la violence

Que vous soyez dans une relation de violence conjugale ou que vous soyez sortie de la relation de domination, vous éprouvez peut-être des conséquences physiques et/ou psychologiques et/ou comportementales suite aux violences subies.

Chez la femme, les effets de la violence peuvent provoquer des problèmes de santé comme des crampes d’estomac, maux de tête, anxiété, insomnie, fractures, foulures… Vous pourriez également noter une perte de confiance en vous-même, de l’angoisse, de la peur, un sentiment d’incompétence, de honte, d’impuissance, avoir des idéations suicidaires, des comportements agressifs, recourir aux médicaments ou aux drogues, vivre de l’isolement…

Chez les enfants, l’on peut reconnaître les conséquences de la violence notamment via un sentiment d’insécurité fort et des états dépressifs, des difficultés d’adaptation et de comportement, une reproduction sur les autres des violences vécues. L’enfant peut également avoir des effets physiques qui découlent de la période de violence, on notera alors de l’insomnie, des cauchemars, des maux de ventre, maux de tête, de l’hyperactivité…

Il est important de savoir que toutes ces manifestations découlent des violences que vous avez vécues, vous n’en êtes en rien responsable, ni vous, ni vos enfants.

Ces effets peuvent exister pendant la relation et perdurer bien après que cette dernière soit terminée. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à nous appeler pour en discuter, nous pourrons alors trouver ensemble des moyens pour les atténuer.