La Débrouille — Maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
418 724-5067
418 724-5067

Faire la différence entre violence conjugale et chicane de couple

Il arrive souvent qu’on ait de la difficulté à distinguer violence conjugale et chicane de couple. Vous pourriez vous posez ces 4 questions pour vous permettre de faire la différence :

Est-ce que mon partenaire cherche à avoir du pouvoir sur moi?

En contexte de violence conjugale, oui. Le partenaire utilise des comportements violents, sous diverses formes afin que vous vous soumettiez à lui.

Dans le cadre d’une chicane, il n’y a pas recherche de pouvoir mais d’expression, autour d’un sujet de discussion problématique.

Y’a-t-il agression?

Si votre partenaire utilise la force et la violence pour vous faire entendre raison et obtenir ainsi le pouvoir, vous vous trouvez surement dans une situation de violence conjugale. L’agresseur utilise alors des stratégies de domination afin de maintenir son pouvoir sur vous.

S’il s’agit d’une chicane de couple, l’intention de la discussion est claire : vous convaincre, le sujet de la discussion est alors la cause du conflit et non un prétexte de domination.

Est-ce que la situation persiste dans le temps?

En contexte de violence conjugale, la violence persiste et s’intensifie jusqu’à reproduire un modèle cyclique et récurrent de domination. C’est ce qu’on appelle le cycle de la violence : phase de tension, d’agression, de justification et de lune de miel.

Lors d’une chicane de couple, le conflit est ponctuel. Il peut y avoir des explications et le sujet de discorde peut revenir mais il n’y a pas de cycle ni je justifications qui pourraient légitimer la récurrence de la chicane.

Quel est le but - l’impact de la situation?

Dans le cadre de la violence conjugale, votre partenaire veut que vous vous soumettiez à lui. Il y a une victime et un agresseur. Vous pouvez éprouver alors un sentiment de peur, de doute, de honte…

Lors d’une chicane de couple, chacun cherche à s’exprimer librement, sans peur, sans doute, et sans conséquence suite au conflit.